CÉLINE, LE GÉNIE ET LE VOMI

Est-il possible aujourd’hui d’évoquer l’œuvre de cet écrivain majeur sans déclencher des tsunamis de crachats ? Sans provoquer une hémorragie de compliments hystériques ? Bref,  peut-on parler de lui, de sa vie et de son œuvre de manière dépassionnée et objective ?  Peut-être. Peut-être pas.  Son encre trempée de pus quand il devient le pamphlétaire antisémite, cet encre-là continue de faire tâche. C’est que ce génie de l’écriture fut aussi un génie du mal quand la France vivait ses heures les plus sombres. Jamais, sa vie durant,  il n’avouera le moindre remord sur ses écrits nauséabonds.  Les trois textes en question, Bagatelle pour un massacre (1937), L’Ecole des cadavres (1938), et Les Beaux Draps (1941) n’ont jamais été réédités depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Mais  « Le voyage au bout de la nuit », cette errance physique et métaphysique,  cette œuvre-là,  totalement désespérée, continue de nous parler. Au hasard, citons un passage comme on plonge une main dans une eau  poissonneuse puis examinons ce que nous avons saisi  :

EXTRAIT DU VOYAGE … : »Je vais me tuer!  » qu’il me prévenait quand sa peine lui semblait trop grande. Et puis il parvenait tout de même à la porter sa peine un peu plus loin comme un poids bien trop lourd pour lui, infiniment inutile, peine sur une route où il ne trouvait personne à qui en parler, tellement qu’elle était énorme et multiple. Il n’aurait pas su l’expliquer, c’était une peine qui dépassait son instruction. Lâche qu’il était, je le savais, et lui aussi, de nature espérant toujours qu’on allait le sauver de la vérité, mais je commençais cependant, d’autre part, à me demander s’il existait quelque part, des gens vraiment lâches.. » Fantastique, non ?

VIDEO : L’histoire de la publication de l’ouvrage :

3 réponses sur “CÉLINE, LE GÉNIE ET LE VOMI”

  1. (((Mon Père m’a offert ‘Voyage au bout de la nuit’ quand j’avais 17 ans. Je ne le remercierai jamais assez: En lisant ce livre, sans arrêt je me disais: Mais ce livre a été écrit pour moi! Plein de choses que je pensais étaient soudain là, noir sur blanc, devant mes yeux, écrites par Céline. Ce livre Unique a fait le même effet à mon frangin. Céline en UN livre a démonétisé presque tous les autres. Merci Louis-Ferdinand. Vous êtes un Phare dans la nuit. Walter Shnorkell)))

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.