MOEBIUS, JEAN GIRAUD, GIR

« La drogue ultime, c’est la connaissance de soi » affirme le dessinateur et scénariste disparu en mars 2012.  Moebius, faut-il le rappeler, est l’ auteur et dessinateur de BD cultes, (Blueberry, L’Incal, Arzal, l’arpenteur…). Il fut également  le cofondateur de Métal hurlant en 1975 et collaborateur sur de célèbres  films (Alien, Tron, Abyss, Le Cinquième Élément…). 

Interview réalisée par la télévision belge.

3 réponses sur “MOEBIUS, JEAN GIRAUD, GIR”

  1. Oui, les artistes sont des magiciens, mais la magie, cette part fantasque peut jaillir en chacun de nous si la générosité est la source, cette volonté de surprendre, cette volonté d’être faiseur de magie et là le plaisir est déjà pris, être faiseur, acteur de magie . Ma première rencontre avec Moebius a été extraordinaire , mais le chemin mutin de Marty, qui avait enregistré, cette part de moi que je lui avait livrée , cette volonté espiegle de se dire « tiens, je vais la surprendre la petite, faire vivre ce souvenir en un jour spécial, » ça c’est enchanteur et de l’ordre du merveilleux .

  2. Merci Frantz.
    Je me souviens, il y a maintenant 17 ans, quartier Montparnasse où j’avais mon bureau. A l’heure du déjeuner, Maurice Marty, ami fantasque, peintre, architecte, inventeur , un touche à tout, un créateur en tout genre m’appelle
    – Je suis là, en bas, allez on va déjeuner ensemble, j’ai une surprise pour toi …
    Ah, les surprises de Marty, ça ne se refuse pas et me voilà embarquée dans une de ses belles lady’s, une de ses belles Mercedes des années 50, tout en rondeur, de la belle automobile quoi .
    – On va pas loin, pas loin du tout, chez un ami, tu verras…
    Ah le Marty, il savait aiguiser ma curiosité. La balade fut courte, la destination un havre de paix. Une petite impasse derrière Montparnasse;
    L’ami en question nous ouvre sa porte, c’était Jean Giraud, Moebius.
    Jean Giraud, un ovni, doté d’un processus créatif hors du commun. J’étais aux anges …
    Lors du déjeuner, nous abordons bien entendu la BD. j’explique à Jean que déjà môme, je chipais avec avidité tous les comics achetés par mon grand frère, Strange, Titan, Nova. Fascinée par les aventures des super-héros, je m’évertuai, jour après jour, à les reproduire sur une feuille de dessin.
    Jean me demande
    – Santina, quel est ton héros préféré ?
    Je lui réponds
    – le Surfer d’argent, héros cosmique mélancolique et tourmenté
    Jean sourit, se lève et me dit
    – viens, suis-moi.
    Nous prenons l’escalier qui mène au premier étage de son atelier.
    Il me montre une magnifique planche en cours. Le Surfer d’argent jaillit là, magnifique, avec puissance et beauté.
    Magique …

    1. Quelle histoire ! Magnifique ! Quelle chance de vivre de tels moments. Les artistes sont des magiciens qui nous aident à supporter la réalité. L art, c est la publicité de la vie affirmait Topor. Notre mémoire collectionne ces instants uniques qui sont un peu notre légion d honneur

Laisser un commentaire