MICHAEL NYMAN

 

« La musique doit être une sorte de vase bouillonnante »

Tout le monde (ou presque) connait la musique de Michael Nyman puisque tout le monde (ou presque) a apprécié la musique du film La leçon de piano (Jane Campion- 1992).

Le compositeur anglais,  formé au  Royal College of Music et au King’s College  utilise toute une gamme de couleurs musicales alliant le baroque et la musique moderne. Il restera longtemps fidèle au cinéaste Peter Greenaway :  The Draughtsman’s Contract (1982) , A Zed and Two Noughts (1985), Drowning By Numbers (1986) , The Cook, The Thief, His Wife and Her Lover (1989) et Prospero’s Books (1991).

Son oeuvre comprend désormais la musique de 40 films, 5 opéras et 38 pièces musicales. Sa lucidité aigre-douce est toujours réjouissante : « J’étais le premier à transformer les classiques en pop. Je suis toujours au bon endroit au mauvais moment ou au mauvais endroit au bon moment» dit-il.

Cette interview date de avril 1986.

Bonne dégustation !

 

 

 

2 réponses sur “MICHAEL NYMAN”

  1. Merci Franzt Vaillant. Beau documentaire …un regal toujours de vous lire
    Bien à vous
    Sylviane

    Ps.. ils demandent ci dessous mon site, je viens de le finaliser et vos commentaires avisés sur les enregistrements me seraient precieux dans cette reconversion (à 61 ans) vers la voix off et le doublage. Je vous remercie par avance.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.