LES SCÈNES CULTES : « César et Rosalie »

Dans le bombardement continue d’images publicitaires, télévisuelles, youtubesques et smartphonesques, il surnage des séquences que le temps ne peut altérer. Ce sont souvent des scènes de films. Elles laissent en vous une empreinte forte, un peu comme un croissant sur la peau  après une morsure amoureuse. La vie passe, ces images restent. Et c’est tant mieux. Vive ces pièges à émotion.

Le jeu d’Yves Montand dans cet extrait de « César et Rosalie » (1972) est prodigieux. Voulant convaincre son rival amoureux de lâcher prise au sujet de Rosalie (Romy Schneider) , son audace va crescendo.  D’un oeil inquiet, furtif,  il regarde l’effet produit sur David (Samy Frey) après chaque nouveau mensonge . Et comme cela ne fonctionne pas,  Montand franchit à chaque fois un nouveau palier…. jusqu’à s’accuser d’un crime imaginaire.

A déguster jusqu’à la mort.  César et Rosalie, film cardiaque.

6 réponses sur “LES SCÈNES CULTES : « César et Rosalie »”

  1. Oui, quelle scène ! Tout comme Frantz, je reviens toujours à la magie du cinéma de Claude Sautet … et la magie opère et bouleverse à chaque fois. Il sait si bien raconter, mettre en scène la vie.
    Cette scène est jubilatoire, savoureuse. Claude Sautet disait de Montant qu’il jouait de sa propre nature . Devant David calme, silencieux, César, cabotin, fantasque, vantard, abat ses cartes avec envolées pour intimider son rival, toujours aussi calme. Alors je souris, je souris emportée par un sentiment de tendresse pour ce Cesar, là émouvant, chez qui, l’on décèle, derrière ce trop plein d’assurance, toute la fragilité à la pensée de risquer de perdre la femme qu’il aime.

  2. Dans un coin de ma tête il y a cette scène où Rosalie observe Samy Frey et Montand. Ils sont chez ce dernier, elle est derrière les grilles devant la maison et tellement de sentiments passent dans son regard…
    Merci 😊

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.