LES SCÈNES CULTES : « Tenue de soirée »

Ah, Bertrand Blier ! Prince des dialogues, cinéaste unique, orfèvre de l’ambigu ! Et, par ailleurs,  monsieur adorable. Ce randonneur des sentiers non battus n’a pas d’équivalent pour éclairer les tabous d’une lumière crue… et poétique . Sa filmographie est sa Légion d’Honneur. Les valseuses, Buffet froid, Beau-Père, Préparez vos mouchoirs, Trop belle pour toi, Le Bruit des Glaçons, etc.

Le paroxysme de la provoc, sans doute, a lieu en 1986 quand sort Tenue de soirée.  En pleine période Sida, Blier nous propose une histoire où il est question d’homosexualité entre deux hommes, un voyou et un paumé. Il s’agit en fait d’un exercice sur le rapport dominant/dominé au sein d’un couple improbable.  Les dialogues crépitent comme une mitraillette. On dirait le fruit d’un Pacs entre Audiard et Rabelais.

Je me souviens que dans la salle de cinéma, à Pau, certains spectateurs, outrés,  partaient par grappes entières. Ceux qui restaient étaient vitrifiés par le film. Un film unique, acide, drôle, incomparable.

Je reviendrai sur le cinéaste en publiant, un jour ou l’autre,  ma rencontre avec lui. Grand moment !

Allez, en attendant, bonne dégustation !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.