JEANNE, JULES ET JIM

Et l’on apprend dans cette interview que Jeanne Moreau a participé à  la production de Jules et Jim ! Après quatre semaines de tournage, il n’y avait plus d’argent dans les caisses.

 Jean Cocteau disait que « le cinéma filme la mort au travail« . C’est hélas vrai. Désormais on parlera d’elle au temps passé. A l’écran, elle reste, à jamais, étincelante de présence. Au présent.

3 réponses sur “JEANNE, JULES ET JIM”

  1. Une chose m’intrigue…mais que se passent il en ce moment bordel de merde presque tous les jours c’est soit une chanteur soit une star de cinéma qui casse sa pipe ?! … Et puis ce qu’il y a de terrible c’est lors du départ d’un être même éloigné , non intime donc et bien une bouffée de sympathie nous gagne et l’on se dit encore plus qu’avant… »c’était quelqu’un de bien zut avec le sentiment d’avoir loupe quelque chose.

  2. Merci Frantz pour ce partage. Jeanne Moreau a atteint son épanouissement jusque dans la lumière, a parcouru la distance, a vécu ses enchantements, restant fidèle à elle-même, avec force, sagesse, élégance, jusqu’à marquer à jamais le temps .

  3. Une sacré claque, reçue tout à l’heure en apprenant que Jeanne Moreau à rejoint les étoiles du firmament … elle si présente, si vibrante ; elle m’ accompagne dans ma mémoire … je lui prends la main et la serre fort contre mon coeur …
    Marie-Claire MORISSE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.