LETTRE AU MENSONGE 

Cher Mensonge,

Tu es une roue de secours quand la vérité nous dégonfle, un découvert sur le compte bancaire de l’honnêteté. Tes agios peuvent être exorbitants. 

C’est qu’avec toi, disons le, rien n’est simple et tout peut même se compliquer rapidement.  

Parce qu’on peut mentir de bonne foi et, à contrario, cela n’est pas parce qu’on est sincère qu’on dit forcément LA vérité. 

Moi, je te vois comme un pansement provisoire pour stopper une hémorragie sans gravité. 

Bien sur, il s’agit là de petits mensonges. Tout le monde goûte ou à goûté  à l’aimable farandole : « Tu penses à quoi ? A rien... » ,  » Je n’ai pas entendu ton appel : mon téléphone était sur vibreur«   » La nouvelle stagiaire ? Un thon ! »,  » Ton ami ? Je ne le sens pas du tout... », « Tu es mon meilleur amant » etc.

Parmi les mensonges, le plus commun est sans doute le mensonge par omission. C’est lui qui empoisonne la relation et qui peut précipiter la rupture. Ce mensonge du silence, lorsqu’il est découvert, rend le quotidien suspect. Si il (ou elle) m’a menti sur cette affaire, s’il me cache quelque chose (ou quelqu’un), pourquoi ne me mentirait-il (elle) pas sur tout ? Infernal. A moins d une explication javellisante avec le menteur, le ver du doute creuse ses galeries. A terme, il finira par tout faire écrouler.

Les gros mensonges, eux, peuvent être assimilés à des crimes. 

Et de me souvenir de ce célèbre producteur de télévision disparu il y a déjà quelques années. Lors du rendez-vous chez le notaire pour prendre connaissance du testament, sa veuve et sa fille arrivent dans la salle d’attente. Une autre femme et deux jeunes hommes sont déjà là. La porte du notaire s’ouvre. Il annonce le nom du disparu. Tout le monde se lève. Les deux femmes  sont interloquées. 

– Mais qui êtes-vous, Madame ? demande l’une.

– Et vous donc ? s’indigne l’autre.

– Je suis madame… (X)..

– Mais moi aussi !

Le producteur disparu menait une double vie depuis trente ans ! Trente années de mensonges. On s’interroge. Et si ces deux femmes, ces deux victimes, s’étaient menties à elles-mêmes pendant tout ce temps ?

Une pensée sur “LETTRE AU MENSONGE ”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.