LETTRE AUX « SI J’ÉTAIS »

Chers Si j’étais,

Si j’étais un pigeon, tu serais ma statue

Si j’étais un bulletin, tu serais mon urne

Si j’étais une femme, tu serais ma serviette

Si j’étais un fantôme, tu serais mon manoir

Si j’étais un connard, tu serais mon excuse

Si j’étais un poulpe, tu serais mon encre

Si j’étais un chat, tu serais mon panier

Si j’étais un révolver, tu serais ma cible

Si j’étais immortel, tu serais mon cercueil

Si j’étais talentueux, cela se saurait !

Laisser un commentaire