MORAVIA, PASOLINI ET BARDOT

En octobre 1963, quelques mois avant la sortie du film « Le mépris » ( « Le film est bon mais je me suis contraint à oublier le roman » dit-il. Il faut le voir comme une oeuvre originale, indépendante du roman…), focus sur Alberto Moravia.

Pasolini évoque son amitié pour l’écrivain. Le cinéaste revendique l’influence de « son merveilleux rationalisme  » et Claudia Cardinale et Brigitte Bardot évoquent l’écrivain, d’une façon, disons, où personne ne court le risque d’attraper une  méningite…

Laisser un commentaire