LETTRE A DIEU

Cher Dieu,

je viens de trouver ton mail. Je t’écris donc en priant le ciel, chez toi, pour que mes mots ne finissent pas dans ta corbeille, parmi les spams et autres fichiers pornos.

Je te sais très sollicité.  Malgré tout,  je veux croire que tu m’accorderas une miette de ta légendaire bienveillance .

Tu admettras que mes dernières sollicitations remontent à loin. Très loin.

J’avais dix ans et je te priais de faire crever mes parents. Tu devais être occupé. Ils sont toujours vivants.

Quelques années plus tard, amoureux fou d’une fée gentille, je t’implorais dans le silence de la nuit pour que cet amour survive au temps qui passe. Tu devais dormir. La belle, depuis, s’est mariée avec un gendarme !

Aujourd’hui, sans vouloir te commander, pourrais-tu te bouger le cul et inventer quelques bricoles ?  Au gré d’une éclaircie dans ton emploi du temps, merci donc d’imaginer :

  • un logiciel, type Google Maps, pour retrouver les amours perdus
  • un logiciel, type Skype, pour parler avec nos disparus
  • Une gomme de clown pour effacer les larmes des tout-petits
  • Un visa courte durée, non renouvelable, pour les maladies longue durée (non valable pour les dictateurs et autres salopes)
  • Un bâton-Moïse pour écarter la méditerranée et sauver les migrants.
  • Un crédit à 0%, taux fixe, pour toutes les choses de l’amour

Tout cela n’est pas grand chose pour un gaillard comme toi.  Et merci de ne pas invoquer un éventuel manque de pognon pour accomplir ces miracles. Une piste : la Bible s’est bien vendue. Va donc récupérer tes droits d’auteur !

A bientôt ?

Bien des choses.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.